Be Kind Rewind : les cinq clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine

vendredi 8 septembre 2017, par SURL.
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de faire un débrief à retardement. Voilà donc les cinq pépites visuelles qu'on a mis de côté au cours de la semaine passée et qu'on conseille, à vous aussi, de ne pas laisser filer.

"Je ne fais pas de sport mais j’écoute du rap, c’est presque la même chose." À l'été 2015, Mehdi Maizi expliquait dans Le bruit du monde qu'être un tant soit peu à la page en rap demandait beaucoup, beaucoup d'efforts. Une réalité dont nous sommes parfaitement conscients, nous qui courront les rues depuis de nombreuses années pour mieux les comprendre. Et comme beaucoup, on aime les clips, ultime expression d'artistes issus d'un milieu en constante mutation. Dès 2012, nous inaugurions cette rubrique, Be Kind Rewind, que nous tenions de manière hebdomadaire. Elle nous permettait déjà de mettre en lumière des vidéos dont nous souhaitions parler même avec quelques jours de retard. Aujourd'hui, c'est très dur de le faire sans s'exposer à une intifada des Internets. Donc on reprend les choses où nous les avions laissé et nous autorisons un traitement tiède de cinq clips pourtant très, très chauds.

Isha - Frigo Américain

Isha est un rappeur bruxellois dont le style unique, aux punchlines et aux flows bien sentis, nous avait convaincu de le placer dans notre liste des 17 visages qui feront 2017. Après quelques coups de semonce l'an dernier, son EP La Vie Augmente,  Vol.1 a transformé l'essai au printemps. Dernier des dix titres, "Frigo américain" a un goût particulier, celui d'un rêve de gosse pauvre qui matérialise ses rêves à travers ce symbole de consommation. Sur une prod' de JeanJass, Isha s'amuse lyricalement, entre sample textuel de Doc Gynéco ("je lui prête mes boules"), et déluge de comparaisons ("ses poignées étaient fermes comme les fesses d'une sprinteuse professionnelle"). Un petit bijou qu'on pourra ranger en bonne place entre d'autres textes allégoriques du rap français à propos de réussite en cash, tels "Le Laid" d'Oxmo Puccino ou encore "Biff" de Sefyu. Isha double ça d'un story-telling rempli de détails qui emmènent l'auditeur, et on finit par admettre qu' "ils ont tout compris, ces putain d'américains". Et même pas la peine de faire apparaître le bel appareil électro-ménager dans un sobre clip de Robin Conrad, mettant en scène le belge dans la mécanique. Histoire de montrer que ça charbonne derrière ?

Young Thug x Carnage (Young Martha) x Meek Mill - Homie

Un dîner presque parfait. Dans leur dernier clip, Young Thug et DJ Carnage convient le malaise à leur table. Réunis sous la géniale appellation Young Martha pour préparer un futur EP commun, ils ont dévoilé en quelques heures ce qui constitue à la fois le premier extrait et le premier clip du projet. Le réalisateur Oscar Hudson propose un plan vertigineux qui ne pouvait se conclure que d'une seule façon - no spoil. Dès les premières notes d'orgue qui rappellent les grandes heures de DJ Shadow, le fidèle de Thugger sait à quoi s'attendre : du gros banger dans la lignée du précédent "Guadalajara", avec ce qu'il faut d'extravagance pour s'assurer que la concurrence reste à distance. Rarement en reste, Meek Mill s'immisce à l'écran pour un second couplet comme il sait les cuisiner - la bave aux lèvres et les crocs acérés. Après sa récompense aux MTV VMA pour l'excellente vidéo de "Wyclef Jean", Young Thug rappelle qu'il n'a pas son pareil pour mettre les petits plats dans les grands. À table.

Lil Uzi Vert - XO Tour Llif3

"She said I'm not afraid to die / Push me to the edge / All my friends are dead". Avec cette poignée de mots aussi simples que résonnants, Lil Uzi Vert tient-il le single qui restera à jamais comme la pierre angulaire de sa carrière ? L'année 2017, elle, vibre depuis plusieurs mois déjà au son de "XO Tour Llif3". Assurément stratège, le clan Uzi Vert a parfaitement géré la promotion morceau. Après avoir proposé une "lyric video" pour prolonger l'ivresse, le voici avec un clip en bonne et due forme pour revenir enlacer nos oreilles. Réalisé par Virgil Abloh et tourné dans les rues de Paris, le visuel fait la part belle à une imagerie gothique et violente au grain abîmé qui sied parfaitement à celui qui ambitionne depuis toujours de devenir une "trap rap rockstar". Objectif atteint lorsqu'on constate que son idole Marilyn Manson a validé l'objet. Pas la seule star de la partie, puisque les représentants du label XO The Weeknd et sa nouvelle coqueluche Nav apparaissent également à l'écran. L'info supplémentaire pour briller en société : certains s'en seront sans doute rendu compte, les sous-titres en arabe ne veulent strictement rien dire - l'équipe de production s'en serait aperçu trop tard pour le modifier. Fast life, la XO Tour life ?

TripleGo - Ketama

Nous nous sommes demandés si nous pouvions vraiment mettre "Ketama" de TripleGo dans cette sélection. La raison ? Le clip a été co-réalisé par quelqu'un de chez nous ; on ne voulait donc pas de conflit d'intérêt. Mais après réflexion, on s'est dit que nous étions en 2017 et qu'il n'y avait aucune raison de ne pas le faire. Oui, nous sommes juge et partie, mais notre amour – généralisé au sein de notre équipe – pour la musique produite par le duo de Montreuil n'a jamais été caché. Et "Ketama", l'un des morceaux qui nous a le plus marqué dans l'excellent 2020 – cette chronique du projet publiée par l'Abcdrduson devrait vous donner envie –, est sublimé par un visuel simple, en quatre temps, fidèle à l'ambiance du morceau. Quand Montreuil prend des airs de Rif.

Little Simz - Backseat (A Colors Show)

"Ceci n'est pas un clip." Ok René, mais ça vaut le détour. Le media berlinois COLORS continue son sans-faute en invitant la désormais adoubée Little Simz. Celle qui domine les débats du point du vue du rap anglo-saxon ne cesse de nous impressionner. Derrière des airs de thug branchée, elle fait encore part de sa maîtrise rythmique parfait en balançant "Backseat", sorti récemment. Une première bouchée de ce nouvel album qui se dessine pour la fin de l’année. Avec une telle palette technique, et une telle aisance nous rappelant les belles heures de Lauryn Hill, tout est réuni pour que la princesse londonienne devienne la papesse du rap au féminin.

Summary
Be Kind Rewind : les cinq clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Article Name
Be Kind Rewind : les cinq clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Description
Notre sélection de vidéos et clips indispensables devrait pimenter votre week-end. Vos yeux vous remercieront grâce à Young Thug, Isha, Lil Uzi Vert...
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo

Article recommandés

Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de…

les plus populaires