Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine

vendredi 10 novembre 2017, par SURL.
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de faire un débrief à retardement. Voilà donc les cinq pépites visuelles qu'on a mis de côté au cours de la semaine passée et qu'on conseille, à vous aussi, de ne pas laisser filer.

"Je ne fais pas de sport mais j’écoute du rap, c’est presque la même chose." À l'été 2015, Mehdi Maizi expliquait dans Le bruit du monde qu'être un tant soit peu à la page en rap demandait beaucoup, beaucoup d'efforts. Une réalité dont nous sommes parfaitement conscients, nous qui courront les rues depuis de nombreuses années pour mieux les comprendre. Et comme beaucoup, on aime les clips, ultime expression d'artistes issus d'un milieu en constante mutation. Dès 2012, nous inaugurions cette rubrique, Be Kind Rewind, que nous tenions de manière hebdomadaire. Elle nous permettait déjà de mettre en lumière des vidéos dont nous souhaitions parler même avec quelques jours de retard. Aujourd'hui, c'est très dur de le faire sans s'exposer à une intifada des Internets. Donc on reprend les choses où nous les avions laissées et nous autorisons un traitement tiède de cinq clips pourtant très, très chauds.

Doums - Dans Le Sang (prod. by Hugz Hefner)

De son EP longuement couvé Pilote, sorti le 3 novembre, Doum's n'a pas tardé à dévoiler un premier visuel. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il dénote : l'électron libre de l'Entourage nous invite à embarquer dans une épopée 100% digitale, un jeu vidéo de trois minutes, ultra pixelisé et mignon comme tout. La mission est simple : esquiver les condés et les MCs jaloux pour réussir à monter sur scène et finir la journée paisible dans son manoir. Press start, c'est parti.

Darryl Zeuja - Jamais Assez (Prod. by Juxe)

Darryl Zeuja continue son petit bonhomme de chemin à l'écart des gros sillons du rap français avec quelques trop discrètes sorties, toujours sur sa structure indépendante Jihelcee Records. Sous un grain doux et lumineux, le clip de "Jamais assez" met en scène une Nice aux allures californiennes, et les fidèles de son label (TripleGo et Juxebox) en chill autour d'une piscine. Un certain lifestyle qui sied bien à cette petite bande habituée à plier le jeu sans effort.

Yung Lean - Stranger (Short Film)

À seulement 21 ans, Yung Lean a tellement vécu. Pour la sortie de son nouvel album Stranger, l'artiste torturé a dévoilé le court métrage éponyme réalisé par les français Suzie et Leo. Le film de sept minutes met en scène le Suédois dans un drame de style western spaghetti dystopique et nous donne des aperçus des clips de cet attendu nouvel album. Les réalisateurs évoquent les films de Takeshi Kitano, en particulier Sonatine, comme inspiration principale d'un court métrage qui donne envie, lumières éteintes, de se laisser emporter par l'album de la pépite nordique. Il sera de passage à l’Elysée Montmartre à Paris le 8 décembre 2017.

Hoodrich Pablo Juan - God Damn (Prod. by Zaytoven)

Disclaimer d’usage parce qu’on ne voudrait pas que vous ayez des problèmes à cause de nous : comme disent les anglophones, ceci n’est "Pas Sûr Pour le Travail". Vous voilà prévenus, on peut embrayer. Beaucoup commencent à se dire qu’Hoodrich Pablo Juan aurait tout pour être la prochaine star d’Atlanta. Mais à la vitesse où vont désormais les choses, celui qui saurait prédire avec exactitude l’avenir d’un rappeur pourrait faire avaler sa barbe à Nostradamus. Reste le dernier clip du bouillant trapper, au casting digne d’un défilé Victoria’s Secret, en plus venimeux. Pendant ce temps, Pablo nous arrose d’extraits de sa vie débridée sur une prod de Zaytoven. God damn.

T.Y.E – Envy

Signé sur le label POW Recordings de Jeff Weiss, journaliste américain au curriculum plus chargé que le périph parisien, T.Y.E est un rappeur de Dallas qui ne manque pas d’atouts. Ceux qui se sont frottés à son album 32 sorti plus tôt cette année savent déjà à quoi s’en tenir : une plume aiguisée et sombre, des flows agiles et des beats variés. Avant d’être ce rappeur au style affûté, T.Y.E était chanteur d’opéra. Une singularité qui lui confère peut-être ce quelque chose qui lui permettra de se démarquer de ses nombreux confrères. Sur une vidéo réalisée par le fidèle DanceDailey, il dénigre la concurrence en se demandant pourquoi les jaloux continuent de jalouser – ne sont-ils jamais fatigués de maigrir ?

Summary
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Article Name
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Description
Sois sympa, et rembobine. Yung Lean, Doums ou encore Hoodrich Pablo Juan ont tous sorti des clips qu'on a particulièrement appréciés cette semaine.
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo

Article recommandés

Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de…
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de…

les plus populaires