Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine

vendredi 15 septembre 2017, par Antoine Laurent.
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de faire un débrief à retardement. Voilà donc les cinq pépites visuelles qu'on a mis de côté au cours de la semaine passée et qu'on conseille, à vous aussi, de ne pas laisser filer.

"Je ne fais pas de sport mais j’écoute du rap, c’est presque la même chose." À l'été 2015, Mehdi Maizi expliquait dans Le bruit du monde qu'être un tant soit peu à la page en rap demandait beaucoup, beaucoup d'efforts. Une réalité dont nous sommes parfaitement conscients, nous qui courront les rues depuis de nombreuses années pour mieux les comprendre. Et comme beaucoup, on aime les clips, ultime expression d'artistes issus d'un milieu en constante mutation. Dès 2012, nous inaugurions cette rubrique, Be Kind Rewind, que nous tenions de manière hebdomadaire. Elle nous permettait déjà de mettre en lumière des vidéos dont nous souhaitions parler même avec quelques jours de retard. Aujourd'hui, c'est très dur de le faire sans s'exposer à une intifada des Internets. Donc on reprend les choses où nous les avions laissées et nous autorisons un traitement tiède de cinq clips pourtant très, très chauds.

Lasco x So Clock x Lucci x S-Cap - LTFuego #1

Du collectif parisien Les Tontons Flingueurs, on connaît Lasco qui jouit depuis peu d’un joli succès d’estime. Dans "LTFuego #1", il a décidé de braquer les projecteurs sur une partie de ses frères d’armes : So Clock, Lucci et S-Cap, sous forme d’un petit film noir bien fichu. La mise en scène est soignée, les couleurs chatoyantes et le cadrage énervé, et sous les réverbères aveuglants, les quatre compères se relayent avec mordant et élégance. Leurs noms ne sont pas des plus faciles à retenir, mais il va falloir s’y astreindre.

Chill Bump - F**kwit

Chill Bump, c’est Miscellaneous, venu d’Angleterre pour poser ses valises en terre rabelaisienne, à Tours, où il rencontre Bankal, beatmaker turntablist ayant déjà fait ses preuves dans les compétitions DMC ou IDA. Quelques EPs et un premier album Ego Trip en 2014 ont démontré leur talent, dans le genre rap énergique flirtant facilement avec des sonorités electro ou bass music, à la manière de ce que peut faire aujourd'hui un combo comme AllttA. Cette semaine, ils reviennent avec le premier extrait d’un nouvel album, Going Nowhere, prévu le 6 octobre. Et une fois de plus, le duo a mis le paquet du côté de l’image. Le réalisateur Karim Ansel leur a réalisé un joli clip, pour un "F**kwit" explosif. Entre plans de drones et zooms façon "streetview", une zone pavillonnaire CSP+ finit par avoir de la gueule. Performance.

Josman - Vanille

Le fond et la forme, la forme ou le fond ? Vaste sujet qui tourmente jusqu'à la conscience morale de plus d'un auditeur, et nous les premiers. C'est aussi un peu le thème de "Vanille", extrait de sa bouillante tape 000$. "Le monde pue la merde, mais il a un goût de vanille", la métaphore du refrain est vulgaire à souhait, mais Josman a un flow qui fait glisser ce genre de phase, et de vraies questions ("comment peut-on être si pauvre d'esprit dans un pays riche ?"). Sans compter la dose d'un beat réalisé par une triplette Eazy Dew / Hologram Lo / VM The Don qui parfume le tout agréablement. Le clip a une nouvelle fois été confié à Marius Gonzalez, qui réalise une belle galerie de portraits, filant le gimmick glacier.

Freeze Corleone - Benjamins Bleus

Aaah, PeeWee Longway... Ton petit corps en forme de tonneau, ton inimitable accent, ta réputation. Toi qui est aussi respecté que Young Thug ou Future à Atlanta, tu inspires jusqu'à la terre-mère. En effet, pour accompagner la sortie de sa mixtape THC, le Dakarois Freeze Corleone a délivré le clip de "Benjamins Bleus", en références aux "Blue Benjamins" de PeeWee. Sur l'imposante production de S.Boy (à l'image du travail du beatmaker tout au long de THC, assuré par la clique éponyme), Freeze étale son aisance et son flow unique dans le monde pour rappeler que le 667 est l'écurie à suivre en 2017. Le tout émaillé de références au rap d'Atlanta, dans un appartement, entouré de sa petite ekip et – évidemment – du lot de drogue qui va avec. L'un des événements de cette fin d'année dans le rap underground français.

Summary
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas manquer cette semaine
Article Name
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas manquer cette semaine
Description
C'est vendredi et vos yeux fatigués ne voudront pas autre chose que de la qualité. Ca tombe bien, on rembobine avec des clips de Josman, Freeze Corleone...
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo
Antoine Laurent
Coach-joueur depuis le jour un. Bougnat véritable. Paris.
voir ses articles

Article recommandés

Be Kind Rewind : les cinq clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de…
La crème de la crème : les 15 clips de 2015 à revoir en boucle
15 - Flatbush Zombies "Blacktivist" | Real : MARIO Pfeifer Ce n'est pas une coïncidence si le crew de Flatbush a décidé de sortir ce visuel le 11 Septembre. Si certains…

les plus populaires