Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine

vendredi 27 octobre 2017, par SURL.
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de faire un débrief à retardement. Voilà donc les cinq pépites visuelles qu'on a mis de côté au cours de la semaine passée et qu'on conseille, à vous aussi, de ne pas laisser filer.

"Je ne fais pas de sport mais j’écoute du rap, c’est presque la même chose." À l'été 2015, Mehdi Maizi expliquait dans Le bruit du monde qu'être un tant soit peu à la page en rap demandait beaucoup, beaucoup d'efforts. Une réalité dont nous sommes parfaitement conscients, nous qui courront les rues depuis de nombreuses années pour mieux les comprendre. Et comme beaucoup, on aime les clips, ultime expression d'artistes issus d'un milieu en constante mutation. Dès 2012, nous inaugurions cette rubrique, Be Kind Rewind, que nous tenions de manière hebdomadaire. Elle nous permettait déjà de mettre en lumière des vidéos dont nous souhaitions parler même avec quelques jours de retard. Aujourd'hui, c'est très dur de le faire sans s'exposer à une intifada des Internets. Donc on reprend les choses où nous les avions laissées et nous autorisons un traitement tiède de cinq clips pourtant très, très chauds.

ALLTTA - Muggsy Bogues { fg. V }

On ne sait pas si l'expérience de l'autre nantais Radikal MC de créer un concert entièrement sous-titré en langage des signes a inspiré 20syl, toujours est il qu'il délivre avec AllttA - duo qu'il forme avec Mr J. Medeiros - un superbe clip plein d'humanité rendant hommage à l'incongruité de kiffer le son en étant malentendant. Avec ce banger généreux tiré de leur série de neuf inédits Facing Giants, les deux membres du combo le plus hyperactif de la côte Ouest reviennent une fois de plus dans nos petits papiers.

Lil Pump – Gucci Gang

On peut penser ce qu’on veut de Lil Pump, qu’il est l’antéchrist ou qu’il marche sur l’eau, mais force est de constater qu’il met les chiffres sur la table. Lundi dernier sortait le clip de son single "Gucci Gang". 13 millions de vues plus tard, nous voilà toujours devant cette vidéo d’afterparty un peu étrange où l’on traîne avec des tigres avant d’aller se coucher sur un oreiller de verdure. "Gucci Gang, Gucci Gang, Gucci Gang." Lil Pump n’est que le fruit d’une société où l’on apprend aux enfants que le bonheur est proportionnel à l’épaisseur de la liasse et où l’on fait commerce du corps des femmes pour vendre un paquet de yaourts. Pas étonnant qu’il devienne l’étendard d’une jeunesse qui festoie dans l'urgence, tant qu’il est encore temps, avant de sécher ses larmes avec des feuilles à rouler. Blâmez l’époque, mais pas Lil Pump. "Gucci Gang, Gucci Gang, Gucci Gang."

BIG SHAQ - MANS NOT HOT

Vous vous souvenez de Big Shaq, humoriste anglais qui a fait le buzz en balançant une salve d’onomatopées qui n’avaient absolument ni queue ni tête ? Mais si, le fameux "THE TING GOES SKRRRA PAP PAP KA KA KA SKIDIKI etc." ? Eh bien Big Shaq a.k.a. MC Quakez a.k.a. Michael Dapaah vient de sortir le clip officiel de son morceau "Mans Not Hot" – riez tant que vous voulez, il suffit de voir l'efficacité du track en soirée pour réaliser que c'est bel et bien devenu un banger. On n'osez pas y croire.

DOOKOOM x DAVID BANNER - The Worst Thing

Quand DOOKOOM, le groupe sud africain traduit devant la Commission des Droits de l'Homme par un groupe de défense des droits civiques afrikaans blancs, unit ses forces avec la légende du Dirty South, David Banner, ça donne le single "The Worst Thing", sorti en... 2016. Mais, motivés par l'actualité mondiale, les membres de DOOKOOM ont décidé de le mettre en image, histoire d'enfoncer le clou rouillé du racisme structurel une fois pour toute. La vidéo montre le kidnapping de deux hommes blancs qui se font "torturer" (dans le style de la célèbre scène de thérapie par aversion d’Orange Mécanique de Stanley Kubrick) en les forçant à regarder des images historiques d'atrocités commises par des blancs sur des noirs. En tant que groupe multiethnique (avec deux membres blancs), DOOKOOM rejette rapidement la réponse simpliste, du racisme contre les Blancs : "Nous sommes des artistes, nous voulons que les Blancs entendent et voient la colère noire et réfléchissent vraiment à propos de leur implication dans l'oppression historique ou dans le maintien des structures de pouvoir qui imposent la suprématie blanche à ce jour. Nous voulons la paix et l'unité... par tous les moyens nécessaires."

Lou fresco x La Base x Prince Waly - CODES

Mis en images par Olivier Moser, le nouveau clip de La Base ajoute le côté rétro sauce VHS qu’on attendait pour le rap smooth du crew Suisse. Sans tomber pour autant dans la facilité d’un visuel en noir et blanc trop téléphoné, le téléphone sert justement ici de transition entre les rappeurs et offre un condensé des codes du hip-hop de la fin du XXème siècle : barber-shop, sapes vintage, métro, quartier, rue, le monde urbain est au centre de l’attention, histoire de rappeler que le hip-hop y est né. Le morceau est à l’image de l’art auquel il appartient, un produit de son environnement, avec en feat. le toujours impeccable Prince Waly. Contrairement à d’autres, ils ne se plaignent pas de ce qu’il est devenu aujourd’hui, ce bon vieux hip-hop, ils lui rendent juste hommage.  Cohérent et franchement réussi.

Summary
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Article Name
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Description
Soyez sympas, rembobinez. Avalanche de vidéos US, suisses et sud-africaines au programme de ce nouveau Be Kind Rewind. Que des clips de haut vol.
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo

Article recommandés

Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de…
Be Kind Rewind : les clips qu'il ne fallait pas rater cette semaine
Be Kind Rewind. Le principe est simple : quand de nombreux artistes se passent le mot pour sortir, la même semaine, des clips de haut niveau, on se donne le droit de…
  • bdbot_asocial

    je sais pas ce qui est le plus risible...la conclusion sur la track de roadman shaq avec une magnifique faute d'orthographe..."On n'osez pas y croire."
    et on critique JUL...
    OU la méconnaissance totale du sujet roadman (ou big) shaq ..mdr un humoriste.....c 'est un relou qui veut s'incruster dans le trap/grime game alors qu'il est un peu benet...regardez la totalité de l'émission chez charlie sloth ainsi que l'interview de charlie ou il s'incruste et vous ferez votre métier sur l'actu UK... Au fait AJ Tracey a sorti un album y'a plusieurs mois, scruff aussi, et y'a eu un beef de malade entre P money et dot rotten

les plus populaires