David Do Van Minh Pour Now Playing Magazine ©

Si je vous dis que la rédaction de SURL, moi le premier, n’a que d’yeux pour Donald Glover, je ne vous apprends pas grand chose. Cela fait un bout de temps qu’on multiplie les articles sur ce couteau-suisse du divertissement : un coup on vante son délirant personnage de Troy dans Community, un autre on félicite ses talents de rappeur, sous le blaze déjà célèbre de Childish Gambino. Checkez notre chronique de son récent album Camp pour vous en assurer.

Hier soir, c’est donc la facette musicale de l’artiste que j’ai été applaudir à La Maroquinerie. Sa première date française et première salle comble dans la capitale. Un show de près de deux heures, d’une intensité rare, que je pourrais vous décortiquer en long, en large et en travers. Childish a balancé la majorité des tracks de Camp, de « All The Shine » à « Heartbeat », en passant par le lourdingue « L.E.S. » ou « Backpackers« . Mais ce n’est pas tout. Il a aussi joué des sons de ses mixtapes, genre « Hero » extrait de Culdesac, ou le super « Freaks and Geeks » de son EP éponyme. Sans oublier les frestyles sur « Rolling in the Deep« , « I am a Boss » ou « All of the Lights » qui avaient cartonné sur Youtube.

Le Gambino était visiblement étonné de la ferveur du public parisien, composé d’une sacré communauté américaine. Public qu’il a remercié avec un long rappel, enchaînant freestyles et une seconde prestation sur « Freaks and Geeks », à la demande de la fosse. Cerise sur le gâteau, une petite pique sans méchanceté lors de son freestyle envers ‘Hov et ‘Ye : « Jay-Z & Kanye West ? Better watch the throne now ». Point barre.

Entre nous, rien de mieux que d’apprécier une vidéo non ? Profitez du banger « Bonfire » en version live, sauce parisienne. Désolé si ça bouge un peu, mon fidèle iPhone n’est pas encore équipé de stabilisateur …

PS : un grand merci à Esprit Musique et à David Do Van Minh pour la photo de couverture (via Now Playing Mag)

A propos de l'auteur

Responsable de la publication
Google+

Responsable de la publication, des emails et des mauvais jeux de mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.