Les dix tracks indispensables de la semaine

dimanche 2 avril 2017, par SURL.

Chaque début de semaine, on se mue en dealer pour te fournir ta dose de came musicale. La crème de la crème des sept derniers jours, histoire que tu aies de quoi attaquer ton lundi du bon pied. Pas une compilation des tracks qui ont monopolisé tes réseaux, non, mais plutôt dix morceaux sélectionnés par toute la rédaction que l’on estime indispensables comme ajouts à ta bibliothèque sonore.

Et si, à moins de trois petites semaines des élections présidentielles, à son insu, c'est Kendrick Lamar qui avait su le mieux résumer les (d)ébats de notre élection présidentielle, dans son nouveau track "Humble". En rappant sa lassitude de la photo-shoppisation excessive du monde ("I'm so fuckin' sick and tired of the Photoshop"), vexant au passage quelques insta-addicts, il nous a peut-être donné plus à penser qu’un Apathie ou un Barbier en roue libre. Si on s'abreuve ici quotidiennement de culture américaine, il y a des concepts qu'on aimerait bien voir rester de l'autre côté de l'Atlantique, comme celui de "réalité alternative". Pour désigner ce qu'on peut appeler plus simplement "mensonge", on accorde donc maintenant le statut de "réalité", juste un peu "alternative" – rien de bien méchant. Dans cette époque qui voit les débatteurs ne jurer que par le réel, on aimerait bien assister à une belle alliance populaire de la réalité partagée. On essaierait de se mettre d'accord sur ce qu'on vit et vise vraiment, afin de repartir sur de bonnes bases, en obligeant par exemple François Fillon à embaucher quelqu'un qui a besoin d'un emploi, mais vraiment quoi. Mais tout n'est pas si facile, il a bien précisé ce matin chez Bourdin qu'il n'arrivait pas à mettre de sous de côté. On ne saurait trop lui conseiller de se constituer un petit bas de laine, parce qu'attention, faudrait pas faire de la dette hein, comme il l'a si bien dit à des aides-soignantes s'occupant de nos petits vieux pour un salaire à faire pâlir la valeur travail. Mais le point sur ses finances est peut-être un comptage "alternatif", mettons-nous à sa place aussi, y a sûrement plus de mouvements sur son compte que sur celui d'un bénéficiaire du RSA. Comme rappait Kery James : "T'auras palpé trop d'fric pour pouvoir accepter de bosser pour l'SMIC."

Il va falloir s'accrocher, le concours de souplesse pour embrasser largement les opinions du pays n'est pas fini, dans la plus grande télé-réalité de France. Les politiques deviennent parfois touchants dans leur envie de plaire au plus grand nombre. Aussi paumés qu'un rappeur quadra qui cherche à coller au plus près des attentes de son public en sondant ses followers sur Twitter ("Vous voulez de la trap ? ok j'arrête le boom bap ?" Vous voulez de l'auto-tune ? Ok c'est parti !"), les revirements de nos politiques sont cohérents, au moins autant qu'un Dupont-Aignan croyant pouvoir défendre une proposition politique chez Hanouna. Face à un Alexis Corbière qu'il rappelait que Marine Le Pen avait démarré sa carrière en défendant son père et son racisme bien assumé, Cyrille Eldin rappelait avec classe que l'électeur moyen avait une mémoire n'excédant pas les deux mois. Encore un qui a un peu trop photoshoppé le monde qui l'entoure, et sous-estimé notre puissance de cerveau disponible. Le sociologue Pierre Bourdieu affirmait que "l'opinion publique n'existe pas", critiquant les sondages qui conditionnent notre monde alors qu’ils prétendent le mesurer. S'il était encore vivant, on aurait envie de lui demander si l'opinion publique se photoshoppe, comme le corps d'une instagrammeuse ? Par exemple, peut-on photoshopper les positions des candidats et faire croire que le Front National défend le peuple ? Ou encore croire que face au candidat labellisé "système" par d'autres qui donneraient bien du galon à leur système à eux, mettre l'extrême droite au pouvoir permettrait d'accélérer l'histoire vers un contexte révolutionnaire salutaire ? Mouais, bof hein, Robert Ménard à la culture et Collard à la justice, ça risque quand même de nous faire perdre du temps. Mais plutôt que de jouer les experts, on vous laisse avec des questions à leurs réponses, comme dirait Rocé, et avec dix excellents sons sortis la semaine dernière, pour tempérer nos neurones agitées.

Cadenza x Allan Kingdom - Vibes

Ca fait déjà quelques années qu'on vous parle d'Allan Kingdom, ce canadien du Minnesota qui avait pris une bonne dose de lumière en posant sur le "All Day" de Kanye West. Il s'associe sur ce track à Cadenza, un londonien aux influences caribéennes. La vibe est suave et Cudi-esque, de quoi ne pas oublier la sortie du nouvel opus de Kingdom, le 7 avril, entre ceux de Joey Bada$$, Kendrick Lamar et 2 Chainz. Rien que ça.

Joey Bada$$ x ScHoolboy Q - Rockabye Baby

Avec son second album All-Amerikkkan Badass, qui sort ce vendredi, Joey Badass confirmera t-il son premier essai, à savoir l'excellent B.4.DA.$$ ? Leak or not, that is the question, mais à l'écoute de ce furieux track, on a le sentiment qu'une nouvelle bombe est à l'approche. "Feel the energy surge through my veins when I flow/ Mentally, I can never be controlled." Ça a le mérite d'être clair.

Smoke DZA x Westside Gunn x Conway – The Club

Dans le cinquième volet de sa série d’EP Ringside dédiés au catch, Smoke DZA s’adjoint les services des nouveaux protégés d’Eminem Westside Gunn et Conway. Si on y ajoute l’artwork tout simplement génial de la tape, il ne vous reste aucune bonne raison de ne pas jeter une oreille sur la dernière livraison du découpeur d’Harlem. Mais pensez à sortir vos minerves, car contrairement au wrestling, ici rien n’est feinté.

Logic - Everybody

Le 5 mai Logic sortira son troisième album, en attendant il met tout le monde d'accord avec "Everybody", titre éponyme. Originellement intitulé AfricAryaN​, Logic a finalement changé le nom de son album pour éviter les polémiques.

LUDACRIS x TY DOLLA $IGN - Vitamin D

Le printemps pointant enfin le bout de ses Stan Smith, il est temps de penser à son teint et à son IMC. Ludacris et Ty Dolla $ign, dans leur grande mansuétude, ont tout prévu. Avec ce "Vitamin D" dont le beat aux soubresauts telluriques fera disparaître à la fois spleen hivernal et cellulite, il te sera facile d'allier effort et réconfort. Thanks Coach !

Young Dolph - I Pray For My Enemies

Au nom du père, du fils, et du Saint Young Dolph, Amen. "I Pray For My Enemies" est le dernier extrait de Bulletproof, nouvel album du rappeur de Memphis. Des ennemis, il a l'air d'en avoir pas mal le jeune dauphin dont le SUV a essuyé une centaine de tirs fin février dernier en Caroline du Nord. Plus vivant que jamais, il a décidé d'en faire un album. Increvable.

Doja Cat - All Nighter

Dans un concours pour gagner la bourse de l'artiste la plus prolifique, Doja Cat tient parfaitement la corde. Sa rapidité de travail semble ne pas affecter la qualité des chansons qu'elle sort... Discrète et hors du microcosme de la musique, elle s'affirme de plus en plus comme une valeur sûre dans ce game.

Joey Fatts x Vince Staples – 562

Sur "562", les deux cousins de Long Beach Joey Fatts et Vince Staples s’adonnent à quelques réflexions sur leur passé et leur statut actuel. Véritables artisans du flow, ils battent le beat tant qu’il est chaud et ne laissent que peu de place à l’imprécision sur ce morceau à la fibre sentimentale et parfois nostalgique. L’équivalent d’un brin de soleil réussissant à percer les nuages par un lundi matin brumeux.

Bodega Bamz – Heartbreak Hotel

Appel à tous les cœurs brisés : le prochain train pour le Heartbreak Hotel va partir, et c’est Bodega Bamz qui conduit. Sur l’instru du morceau "Redbone" issu du très bon album sorti par Childish Gambino en fin d’année dernière, le New-Yorkais philosophe sur les hauts et les bas d’une relation avant d’embarquer pour l’hôtel des amours échoués où il se retrouve avec surprise en bonne compagnie. Idéal pour éponger tes peines avant de kicker le printemps comme il faut.

Grünt #33 - Bruxelles

Grünt a réuni la fine fleure du rap bruxellois pour la 33e édition de leurs freestyles. Apres de multiples teasers, le morceau s'est retrouvé bloqué pour des problèmes de droit d'auteur, mais a réussi sa sortie dès le lendemain. Au programme : 50 minutes d'anthologies de joutes verbales enchaînés par 17 rappeurs dont Roméo Elvis, Caballero, JeanJass, La Smala, L'Or du Commun... Le tout sur des prods choisis par Costo, formant une énième preuve que Bruxelles s'inscrit comme une niche emblématique du rap francophone d'aujourd'hui.

Summary
Les dix tracks indispensables de la semaine
Article Name
Les dix tracks indispensables de la semaine
Description
Avec l'arrivée du printemps, ces dix tracks ne seront pas de trop pour satisfaire ta soif de nouveauté. Merci Ludacris, Joey Badass, Allan Kingdom...
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo

Article recommandés

Les dix tracks indispensables de la semaine
Chaque début de semaine, on se mue en dealer pour te fournir ta dose de came musicale. La crème de la crème des sept derniers jours, histoire que tu aies…
Les dix tracks indispensables de la semaine
Chaque début de semaine, on se mue en dealer pour te fournir ta dose de came musicale. La crème de la crème des sept derniers jours, histoire que tu aies…

les plus populaires