Les dix tracks indispensables du rap belge

mardi 29 mars 2016, par SURL.

Terminées les fournées brutes que tu retrouvais chaque soir, depuis quatre ans, dans nos #sonsfrais. On ne sert désormais que la crème de la crème en fin de semaine, histoire que tu aies de quoi attaquer ta semaine du bon pied. Et après les récents élans meurtriers qui ont plongé Bruxelles dans l’horreur, on ne se voyait pas t’offrir une compilation banale. Plutôt un panorama de ce que le plat pays offre de mieux en terme de rap, une séléction choisie par la rédaction en ces temps incertains.

D’abord ne pas faire comme si. Si la musique ambitionnait de changer le monde, elle se donnerait beaucoup de mal pour rien, et comme elle a déjà pas mal à faire, épargnons lui cette fatigue. Ensuite, et surtout, qu’avons nous à dire de pertinent après la tragédie qui a frappé Bruxelles, en bons français que nous sommes qui avons toujours un truc à dire ? Pour avoir vécu des attentats similaires par deux fois ces derniers mois, on le sait très bien : quoi de pire que les autres qui pensent à notre place ?

On pourrait se tourner, en bons traumatisés du rap « conscient » qu’on est, vers des artistes « engagés » qui nous éclairerait de leur lumière, mais nada. Wallou. Quedalle. Pas un mot émanant des éminences grises du rap qui vienne apaiser les doutes, à part quelques bref posts sur leur réseau social favori. Et puis le problème du rap engagé, c’est qu’il a pour résultat que l’on en vient très vite à juger la qualité d’un morceau à l’aune de son « message », or on peut aimer un morceau tout en détestant les idées qui le traversent, et vice-versa. L’engagement en musique est souvent un rétrécissement du monde, surtout transformé en militantisme. Pourquoi l’art devrait servir une cause ?

Alors, la meilleure réponse qu’on ait trouvé à l’absurdité du terrorisme qui s’est abattu sur Bruxelles, c’est encore de faire parler les plus concernés, par l’intermédiaire du rap belge. Ici les armes ne sont que des phrases, autant dire du vent, mais quitte à siffloter l’air du temps, autant s’entourer des meilleurs. Une balade au plat pays et ce qu’il s’y fait de mieux en terme de rap. À l’aise, fieu.

1 / 5
Utiliser les flèches du clavier pour naviguer

Scylla – BX Vibes (Remix)

En 2009, quand Scylla sort la première version de « BX Vibes », il tape du poing sur la table. « C’était une sorte de cri identitaire ; je viens d’un endroit peu représenté au niveau rapologique. Quand j’ai eu des sollicitations de labels français il y a quelques années, certains d’entre eux m’avaient dit : ‘T’es belge, c’est très bien, mais attends pour le dire.’ J’ai grandi ici et je pense que l’on doit être fier de nos particularités aussi, sans tomber dans un nationalisme à la con. » Et même si l’artiste regrette aujourd’hui que le track soit devenu un symbole d’identité nationale et qu’une partie de l’auditoire du plat pays s’en soit servi, à l’époque, pour mettre rap belge et rap français en concurrence, le remix du titre demeure un splendide hymne digne des meilleurs posse cut du rap francophone.

Starflam – La Sonora

Dans une récente interview qu’il a accordé à SoFilm, Bouli Lanners, l’un de fers de lance du cinéma belge, ne tarit pas d’éloge sur Starflam, comparant leur impact sur le rap belge dans les années 2000 à celui de NTM en France. Mêmes références au graffiti, même goût pour les passe-passe où les flows rivalisent entre eux, même envie de bouffer la scène :  la comparaison entre le duo dionysien et le combo bruxello-liégeois ne semble au final pas tant tirée par les dreadlocks que ça. C’est dire combien les ex-Malfrats (Starflam à l’envers, see ?) ont su synthétiser l’essence d’une certaine époque et paver la voie pour les groupes de la seconde et troisième génération du rap belge. A re-découvrir sans modération.

1 / 5
Utiliser les flèches du clavier pour naviguer

Article recommandés

Les dix tracks indispensables du mois d’août
Chaque début de semaine, on se mue en dealer pour te fournir ta dose de came musicale. La crème de la crème des sept derniers jours, histoire que tu aies…