Que répondre à ton ami qui aime (trop) le dernier Dr Dre ?

dimanche 9 août 2015, par Olivier Cheravola. Co auteurs : Antoine Laurent, Alpha Diallo, Kévin.

« Incroyable ! »… « Je ne l’attendais plus »… « Le retour du génie musical »… « C’est le plus beau jour de ma vie »… Les formules magiques ne manquent pas à l’écoute du dernier Dre dans le camp des irréductibles fans essayant de se convaincre de la suprématie d’Andre Young. Histoire de crever l’abcès, on vous aide à contre attaquer en quelques arguments bien huilés, avec ce petit guide d’autodéfense musicale.

Lounis s’ennuie cet été. Pas de vacances avant septembre. Alors il se raccroche tant qu’il peut aux branches. Un plan piscine, une escapade en Ardèche ou… le dernier album de Dr Dre. L’enthousiasme suspect de votre ami à propos de ce qui vous semble être un album médiocre vous courrouce ? Avant de commettre l’ultime affront et de l’unfollow sur Twitter, tentez la discussion. Après nos conseils pour répondre à un ami qui n’aime pas le dernier Dr Dre, voici, à l’inverse, un petit traité rhétorique qui vous aidera à battre en brèche tout fanatisme envers le producteur star de L.A.

« T’as pas encore écouté !? Mais c’est Dr Dre ! »

Ouais, c’est Dr. Dre. Mais on est en 2015 et je me remets à peine de l’album de Future, j’ai pas encore vraiment écouté le Kendrick et pas ouvert l’Action Bronson. Et dans tous les cas, j’ai décidé de faire la grève du son tant que Travi$ Scott ne se décidait pas à sortir Rodeo. Donc oui, c’est cool mais je vais pas poser un RTT pour autant. Non mais faut rester un peu sérieux, si dans une année où Joey Bada$$, Lupe Fiasco, Young Thug, Drake, Big Sean, Kendrick Lamar, Earl Sweatshirt, Action Bronson, Tyler The Creator, Yelawolf, A$AP Rocky, Chance The Rapper, Ghostface Killah (x2), Future, Meek Mill, Migos, Vince Staples et Ratking ont sorti des projets, tu préfères consacrer tout ton temps à l’écoute du disque d’un rappeur de 50 ans, c’est que tu vis dans le passé. Ou que tu es du genre à avoir un t-shirt « Le rap c’était mieux avant » dans votre garde-robe.

« La sortie surprise, c’est la preuve qu’il est toujours dans le coup »
Vois-tu, les sorties surprises en 2015, c’est comme le fromage râpé que tu saupoudres sur tes raviolis à deux balles de la supérette pour en cacher le goût. Un placebo. Rappelle-toi que la dernière fois que Dre a promis un album, il a mis 15 ans à réfléchir avant de se dégonfler comme ton petit cousin qui t’envoie acheter du shit à sa place. Pas étonnant qu’il la joue comme ça : au moins, les gens qui ont attendu une semaine ne pourront pas dire qu’ils sont déçus. Pour le côté novateur, on repassera. Ah si, on n’avait encore jamais essayé de m’escroquer en me vendant une B.O. de film comme album solo.
« IL FAIT TOUJOURS PLACE À DE NOUVEAUX TALENTS« 
Reconnaissons lui cette qualité, Dr Dre a toujours su s’entourer et dénicher des pépites. Comme un maquereau reniflant ses futures gagneuses, Dre a un flair imparable. Si tu veux mon avis, cela cache un profond manque de confiance en son propre talent. Un peu comme le beau gosse de ton lycée qui t’a retrouvé sur Copains d’avant. Celui qui se servait des gens comme faire valoir pour briller, et qui a fini banquier en Corrèze atteint par une bien cruelle calvitie. A l’instar d’un gourou Guy Roux du rap game, les poulains de Dre sont, hélas pour lui, voués à s’envoler vers d’autres championnats plus cléments. Karma always strikes back.
« À CINQUANTE ANS IL A UNE PÊCHE D’ENFER »

Là, tu m’inquiètes. Certes le Botox et la muscu font de Dr. Dre un fringant cinquantenaire, mais il y’a dans ta fascination pour Papy quelque chose d’inquiétant. Si tu es dans la vingtaine ou la trentaine, comment peux tu apprécier un milliardaire ayant potentiellement l’âge de tes parents et capable encore de rapper une vie de gangster fantasmée ?  Bien sur, age ain’t nohing but a number, mais on connait les conséquences d’un conflit oedipien mal réglé, tu finis par te faire frenchkisser par une cougar, comme Drake. 

« IL DÉMONTRE QU’IL EST TOUJOURS LE ROI DE LA WEST COAST »
Si on devait comparer Dre à une tête couronnée, alors le mentor d’Eminem serait plus proche de la Queen Elisabeth que de Mobutu. Un peu comme la Reine d’Angleterre, Dre est juste bon à donner du grain à moudre aux tabloïds en période creuse et à agiter la main une fois de temps en temps depuis son palais hollywoodien, pendant que sa descendance occupe la Une. Ça plaira à la rigueur à Stéphane Bern ou Lorànt Deutsch.

« c’est l’aboutissement de sa carrière »

Tu parles d’un bouquet final mon Loulou. Le mec invente le gangsta rap et se barre sans aérer la pièce en laissant derrière lui un truc à te boucher les canalisations. À quoi ressemble cette apothéose ? À un pétard mouillé. À une bouteille de champagne qui ne s’éclate pas sur la carlingue du paquebot un jour d’inauguration. Bref, un vulgaire éloge de la mi-molle. Non, sérieusement : le coup de boule de Zidane, Mesrine qui meurt flingues aux poings ou même l’hypothétique overdose de Johnny ou encore ça, ça avait de la gueule au moins.

« Dr Dre est le meilleur chef d’orchestre du rap »

Ok. Imagine-toi un instant dans le fauteuil du patron. Malgré l’énorme gueule de bois consécutive à une signature de contrats orgiaques, il te semble que tu avais parlé à Apple d’un album quand tu leur as vendu ta boîte pour trois milliards. Ça te revient ? Tu disposes d’un budget quasi-illimité et d’un carnet d’adresses sans égal. Tu fais appel à ton équipe de ghostproducers, d’anciens stagiaires que t’as martyrisé jusqu’à ce qu’ils se mettent à penser comme toi. Une demi-journée à passer des coups de fil et ta liste de featurings est blindée. Kendrick te doit un service en plus. Deux-trois virements Paypal plus tard, d’autres artistes t’envoient par e-mail les couplets que tu rapperas sur le disque. Tu éclates d’un rire machiavélique. Putain, qui peut foirer un album dans ces conditions ?

« OUi mais quand même…c’est sans doute son dernier album »

Comment faire le deuil de l’être aimé ? Ce processus, aussi long que complexe, suit pourtant une évolution immuable, en cinq étapes. Le déni de la réalité, la colère, la négociation, puis la réflexion et enfin l’acceptation. Rassure-toi, ce que tu vis n’est pas « anormal » ou « morbide », comme le fait, par exemple, de couvrir de photos tous les murs de son appartement ou encore de continuer à payer, pendant des mois, un forfait Spotify pour conserver la voix de la personne aimée. Il est sans doute temps de te faire aider.

Découvrez quoi répondre à votre ami qui n’aime pas le dernier Dr Dre ici.

Olivier Cheravola
L'homme au curriculum vite fait. Sujet, verbe et compliment. La biture avec une plume. Lyon.
voir ses articles

Article recommandés

Que répondre à ton ami qui n’aime pas le dernier Dr Dre ?
Beats fades, featurings pas à la hauteur, couleur musicale aseptisée… Pour votre ami fan de rap (ou pas), Dr Dre ne s’est pas foulé en sortant son 3e album solo,…
Que dire à ton ami qui n’aime pas le dernier Kanye West ?
« Kanye West est foutu. Il est plus occupé à raconter sa vie sur Twitter et à coudre des pulls trop grands qu’à faire des bangers. » Pour votre ami(e) fan de rap…

les plus populaires