DJ Moar mixe le meilleur du festival HIP OPsession

mardi 9 février 2016, par Olivier Cheravola. Photo cover : CLACK.

Fini les angoisses, fini l’impression de passer à côté de pépites que tu n’as pas eu le temps de mettre dans ton smartphone. Parallèlement à tes Assedic, juste avant le versement de tes APL, on perdure dans notre tradition de mixs mensuels pour te concocter un  cocktail auditif plus appréciable qu'un velouté de potiron châtaigne. Ce mois-ci, à l'occasion du festival HIP OPsession, c'est DJ Moar qui prend les platines.

"Offrir aux gens ce qu'ils ne savent pas encore qu'ils désirent." Cette devise théâtrale de Jean Vilar pourrait s'appliquer aux festivals musicaux, quand ceux ci ne se transforment pas en entreprises culturelles frileuses. Et si il y'a bien un mouvement artistique qui ne l'est pas, c'est bien le hip-hop. Comment expliquer qu'en France il soit encore sous-représenté dans la jungle des festivals musicaux, quand on sait qu'aujourd'hui encore plus qu'hier, il sait se faire curieux, aventureux, créatif ?

Le festival HiP OPsession en est la preuve. On a déjà dit tout le bien qu'on pensait de ce rendez vous nantais désormais incontournable pour les aficionados de cette culture. Du 11 au 27 février, le festival affiche deux semaines d'une densité et d'une cohérence à faire pâlir nombre de programmations déguisées en "festival" ; il invite les artistes, d'ici et d'ailleurs, qui fabriquent chaque jour le hip-hop de demain. Non seulement les fers de lance actuels, mais aussi ceux que l'on ne voit pas, ou peu. De manière plurielle, il favorise favorise les échanges, la circulation et redonne à nouveau au hip-hop les moyens d'être ce laboratoire fertile où l'excellence rejoint parfois le plus grand nombre.

Un peu à part sur la scène des festivals, HIP OPsession incarne, à son échelle, un acte artistique et culturel, social et militant, créateur de richesse(s). Et qui de mieux placé pour saisir la substantifique moelle de cette édition que DJ Moar ? Le turntabliste-beatmaker nantais n'a eu de cesse de défendre un certain héritage musical fait de jazz, funk et boom-bap, entre ses projets solos ou avec Raashan Ahmad. On est heureux de lui laisser les rênes le temps d'un mix compilant le meilleur de ces deux semaines de folie qui vous attendent. Jean Vilar likes this.

COVERMIXTAPE_MOAR BACKMIXTAPE_moar

Olivier Cheravola
L'homme au curriculum vite fait. Sujet, verbe et compliment. La biture avec une plume. Lyon.
voir ses articles

Article recommandés

PNL, le doigt sur la rap-monde
Le cas PNL dépasse le monde du rap. L'ambitieux duo, qui sort ce vendredi 16 septembre son troisième album, Dans la légende, n'a jamais masqué son désir de bouffer le…

les plus populaires