On a interviewé le rappeur français qui s’est fait plagier par Vic Mensa

vendredi 31 juillet 2015, par Sylvain Caillé. Co-auteur : Vick Csomporow.

L’histoire est surréaliste. En se levant hier matin, Vic Mensa s’est dit qu’il voulait lui aussi participer au brawl de l’été 2015. Après Ghostface Killah et Action Bronson (et Azaelia Banks), Drake et Meek Mill ou encore Nicki Minaj et Taylor Swift, le Chicagohan est le dernier à monter au créneau dans cette guerre des égos. Sur le freestyle « Heir to the Throne », utilisant le beat de « Who Shot Ya? » de Biggie, le nouveau protégé de Kanye West lance quelques piques plus ou moins subtiles sans nommer expressément Travi$ Scott, mais en reprenant le gimmick « Straight Up » bien reconnaissable de ce dernier. Shot’s fired. Mensa va jusqu’à comparer La Flame au personnage de Cheddar de 8 Miles qui se tire dessus.

On ne sait pas encore pourquoi Vic Mensa s’en est pris ainsi à Scott, d’autant plus que les deux artistes sont proches de Kanye West. Ce qu’on sait par contre, c’est que l’ami Travi$ a énormément de fans – bien plus que Mensa – et que ces derniers se sont empressés de trouver des dossiers sur l’ancien membre de Kids These Days. Faut pas toucher à La Flame.

Rapidement, une bombe sort : pour son hit « U Mad » avec Yeezy, Vic Mensa se serait grandement inspiré… d’un rappeur français. Ce dernier répond au nom de Monsieur Ice et son morceau, « Horus », produit par Jo A, présente énormément de similitudes avec le titre à quatre millions de vues. Dans ces conditions, difficile de ne pas parler de plagiat.

Pour rappel, Ice est un rappeur d’origine Camerounaise qui opère régulièrement avec le beatmaker Jo A. Ensemble, ils forment le groupe The Et’s, auteur de l’album Nous venons en paix sorti en 2011. Il est aussi connu pour avoir sorti la mixtape Toy Boy en 2013.

Dur de ne pas admettre les troublants points communs entre les deux tracks. Pour l’instant Vic Mensa n’a pas réagi. De notre côté, nous avons contacté Monsieur Ice pour qu’il nous donne son avis sur cet improbable kamoulox.

Comment as-tu été mis au courant de cette histoire de dingue ?

Ça fait un moment que le son de Vic Mensa est sorti et plusieurs personnes sont venues m’en parler directement. Mais bon, qu’est ce qu’ils veulent que je fasse ? En parler à ma maison d’édition ? Sur Twitter ? C’est inutile à mon avis, j’ai préféré laisser les choses se faire. Je suis discret et je suis pas du genre à demander de l’attention. C’est en me réveillant hier qu’un ami m’a dit qu’il en avait parlé autour de lui. De fil en aiguille, c’est arrivé chez Complex.

Quelle a été ta première réaction ? Où étais-tu la première fois que tu as écouté « U Mad » ?

Je ne sais plus trop où j’étais quand j’ai entendu le son la première fois. Peut-être en club, j’ai trouvé le truc cool ahah. Mais j’avais une impression de déjà entendu. Il faut savoir que mon son était sorti il y a bien longtemps, pour mon anniversaire et que c’était juste une chanson comme ça.

Quand et comment as-tu enregistré « Horus » avec Jo A ?

On a enregistré Horus en juin 2014 chez moi, ça explique la pauvre qualité du son. On a dû le faire en une ou deux heures, c’était vraiment un délire vu que ça faisait un moment que je n’avais pas rappé. Je suis dans un autre style musical aujourd’hui.

Les similitudes sont frappantes. Pour toi ça ne te fait aucun doute que tu as été plagié ?

Pour ce qui est du plagiat, je ne sais pas. J’accuse personne de rien du tout. Les chansons se ressemblent pas mal, c’est tout ce que je peux dire. Je vois pas mal d’articles qui disent que « j’accuse » Vic Mensa alors que pas du tout, ça me fait plus rire qu’autre chose à vrai dire. Je ne comptais même pas en parler, c’est par la force des choses qu’on en est là. Le seul truc que je déplore c’est l’attitude du concerné qui est à la limite du manque de respect. Mais bon, c’est le jeu, je ne suis qu’un « french » et surtout un « nobody ».

Au final, ce genre d’histoire peut avoir des effets bénéfiques dans une jeune carrière ?

Je ne pense pas du tout que ce soit sain de commencer une carrière sur ce genre de base. Si il faut une polémique pour lancer une chanson, c’est que le titre n’est pas assez bon. On retourne au travail et on essaiera de faire mieux la prochaine fois.

Sylvain Caillé
Seul supporter du TFC au Nord-Ouest de la capitale. Noie sa détresse dans l'écriture. Toulouse, Paris.
voir ses articles

Article recommandés

La face cachée de Travis Scott
C’est une affaire qui risque de faire grand bruit dans le rap jeu. À quelques jours de la sortie de Rodeo, le premier album de Travis Scott, un homme, Shane Morris,…
1 commentaire

les plus populaires