Photos, Vidéo : Young Thug enflamme (enfin) Paris

mercredi 6 juillet 2016, par Antoine Laurent.

Il faut croire que cette fois, c’était la bonne. Ce mardi 5 juillet 2016, Young Thug était à l’Olympia, à Paris, pour un quatrième concert dans la capitale française en moins d’un an. Alors qu’il avait déçu jusque là, Thugger avait décidé de se rattraper hier soir en mettant cette fois les petits plats dans les grands. Énergie, communion, hits et invités surprise au programme : retour en photos et vidéo sur l’événement.

« Pas un mauvais show, mais rien de dingue à garder en mémoire. Young Thug semblait fatigué, lassé, comme s’il avait tout donné aux Anglais 48 heures plus tôt. Toute sa force de frappe a été déployée à Londres, et Paris a dû se contenter du reste. » Voilà ce que nous écrivions le 31 août 2015 sur le passage de Young Thug à Rock en Seine. Comme beaucoup, nous étions déçus de la performance du rappeur d’Atlanta, qui ne sera d’ailleurs pas étincelant non plus lors de son double concert les 10 et 11 novembre au Bataclan et au Trianon – nous n’y étions pas mais disposons de sources très fiables. Notre amour pour son oeuvre (dont on a parlé ici, , ici aussi et encore ) attise une nouvelle fois notre curiosité et nous force à pousser les portes de l’Olympia ce mardi 5 juillet, juste avant que Father ne débarque sur scène.

Le père fondateur d’Awful Records, après quelques intenses premières minutes, fait le job sans en faire davantage et rejoint les backstage alors que le public scande le nom de Young Thug depuis déjà deux tracks. « You’re kind. » À peine échauffé, on apprend que DJ Weedim a apparemment ramené Vald et Biffty sur scène une heure plus tôt. On est content de l’apprendre, sachant qu’on s’est pointé dix minutes après l’ouverture officielle des portes. M’enfin. C’est finalement TM88 qui se chargera de chauffer les centaines de personnes présentes dans la salle, hystériques à l’arrivée de Thugger avec Duke à ses côtés. « With That » pour commencer, « Power » pour enchaîner : d’entrée, le ton de la soirée est donné. L’ami Jeffrey est décidé à faire les choses bien et même s’il a toujours cette fâcheuse manie de marquer de vrais temps de pause entre les morceaux, l’ensemble de sa performance est structurée, franchement joviale et ultra ambiançante. Young Thug a la chance d’avoir des hits à la pelle, reconnaissables dès les premières notes. Il ne lui manquait, lors de ses précédents shows, que l’envie de les interpréter avec une énergie communicative, du genre de celle qui fait vivre à l’audience lesdits morceaux. À l’Olympia, Thugger semblait l’avoir enfin compris. Clou du spectacle, avant de terminer son show par un chouette « Best Friend » entonné par l’ensemble de la salle, il invite ASAP Ferg à monter sur scène le temps d’un « New Level » énervé. Tout un symbole.

Antoine Laurent
Coach-joueur depuis le jour un. Bougnat véritable. Paris.
voir ses articles

Article recommandés

Kalash, le nouvel éternel
La consécration. Mardi 1er novembre, Kalash a rempli L’Olympia et a donné un show que peu d’artistes en France peuvent se targuer d’égaler. En même temps, cette soirée était, pour…
Vidéo : La grande fête de La Smala à Bruxelles
Parce que le rap français est, en 2016, plus belge que jamais, nous étions le 12 février dernier à l’Ancienne Belgique, à Bruxelles, pour le concert de fin de tournée…