Prenez une gorgée du meilleur de 2016 avec 'Rythm & Saoul'

mardi 3 janvier 2017, par SURL.

Encore une année qu'il faudra oublier en se noyant dans l'alcool. C'est en tout cas au programme pour beaucoup en ce week-end marquant la fin de 2016 et le début de 2017. Et comme on est toujours pour là pour vous et qu'on ne souhaite pas que vous gâchiez votre réveillon avec une piquette de piètre qualité, nous nous sommes associés au Lyonnais Paul Boutique pour vous concocter un breuvage sonore dont vous nous direz des nouvelles. "Rythm & Saoul", c'est le mix ultime des meilleurs fruits des 365 jours écoulés. Bonne année !

Avec 2017 pointant le bout de son nez, SURL s'apprête à traverser une neuvième année. Nous avons fait du chemin depuis le lancement de ce qui n'était à l'époque qu'un blog de jeunes adultes passionnés hébergé sur Blogspot. Pourtant, il nous reste encore beaucoup, beaucoup à faire. Qu'il est dur de faire exister un média culturel aujourd'hui, d'autant plus lorsque qu'il s'agit d'un média francophone sur la culture hip-hop. C'est paradoxal - et usant - quand on se rappelle que le marché du rap en France pointe à la deuxième position mondiale, en termes d'importance et d'acteurs, juste derrière celui des États-Unis. Sept rappeurs - dont six rappeurs français - figurent dans les dix artistes les plus écoutés sur Spotify dans la France de 2016. Et dire que certains parlent encore de "culture de niche".

Le rap et la culture hip-hop en général sont des mouvements en perpétuelle (r)évolution. Musicalement, ils se sont faits les dents ces dernières années avec un appétit insatiable pour le devant de la scène. Pas pour rien qu'ils sont déjà devenus, dans leur ensemble, un poids lourd de la culture pop, à l'heure où l'Amérique célèbre les nouveaux Beatles. En tant que média, plutôt que de nous laisser dicter le rythme de la marche, nous avons choisi d'imposer le nôtre. Un traitement hybride, entre réactions à chaud et analyses à froid, parfois insolent et, on l'espère, jamais impertinent. Une manière de proposer quasi-quotidiennement de l'inattendu, cette denrée dont raffole le public habitué à parcourir les Internets de long en large, mais que les médias traditionnels peinent souvent à produire. Non pas qu'ils soient dénués de plumes intéressantes, mais en traitant nos centres d'intérêt à la marge, ils peinent à nous toucher. Le hic, c'est que "nous" sommes nombreux. Qui dans ces tours d'ivoire pourrait soutenir que Liqid n'a pas des choses plus intéressantes à dire sur la Syrie qu'un pseudo-intellectuel à écharpe faisant le tour des plateaux télé ? Que le féminisme de Marie Debray n'a pas d'importance car il ne permet pas de montrer quelques paires de seins nus à une heure de grande audience ? Que la conscience noire de Kalash Criminel n'a pas (au moins) autant d'impact que celle des rappeurs étiquetés "conscients" ? Autant de sujets que nous avons traités cette année, en tentant d'inscrire plus que jamais l'ouverture d'esprit dans nos valeurs. Nous ne sommes pas les seuls à faire des choses intéressantes, loin de là - s/o nos amis de l'Abcdrduson ou de Reaphit, pour ne citer qu'eux. Nous n'avons pas la prétention de nous voir en leaders de quelconque croisade. Mais oui, nous défendons une certaine vision de cette culture et son nivellement par le haut via un traitement que l'on cherche à amener toujours plus loin. Dans un sens, depuis notre modeste position, nous cherchons à montrer une nouvelle direction.

Avant de construire SURL au quotidien, nous passons du temps à le rêver. C'est ainsi que nous avons fini par produire le média que l'on avait besoin de lire, de voir et d'écouter. Et à en croire vos visites, vous étiez nombreux à partager cette attente. Evidemment, de votre côté vous nous imaginez sans doute pavanant dans un openspace où flotterait une atmosphère de fin de d'année joyeusement décadente : des stagiaires (hommes et femmes) quasi topless sur les tables buvant du Moët au goulot et exécutant un twerk endiablé sur "Tchikita" pendant que l’un des rédacteurs en chef tenterait vainement de les filmer avec son iPhone de fonction. Rassurez-vous, la réalité est loin de ce fantasme, et on ne vous cache pas que même si on adore le champagne, on est plutôt du genre à boire du Cherry Coke pour investir les revenus de SURL dans des choses plus utiles. Ceci dit, nous sommes très, très heureux de vous voir toujours plus nombreux mois après mois, que vous lisiez nos articles, regardiez nos photos ou partagiez nos vidéos. Au total, vous avez approchés le million cette année. De plus en plus d'entre vous viennent à nos événements, organisés à Lyon et Paris depuis peu. On espère vous y voir encore plus nombreux en 2017 - aux concerts de Princess Nokia et Lil Uzi Vert que nous organisons avec nos amis de Super!, par exemple ? Ça nous fait toujours plaisir de vous croiser.

C'est grâce à vos retours et à la vitalité de cette culture que nous avons encore de l'énergie aujourd'hui. Nous avons une vision et de nombreux objectifs, vous l'aurez compris. Et même si l'un d'entre eux est évidemment d'avoir la vie de Puff Daddy, nous en avons d'autres bien plus accessibles que nous nous efforcerons de réaliser en 2017. Bonne année à tous, et merci !

COVER-PAUL-BOUTIQUE-BACK2COVER-PAUL-BOUTIQUE

Summary
Article Name
Prenez une gorgée du meilleur de 2016 avec 'Rythm & Saoul'
Description
SURL et Paul Boutique vous ont concocté 'Rythm & Saoul', le mix de ce que 2016 a fait de mieux. Un grand cru sonore mis en bouteille rien que pour vous.
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo

Article recommandés

Vidéo : "NTM" de Butter Bullets en live
On vous avait prévenu, la soirée Butter Bullets x Krampf x Hyacinthe était à ne pas louper. À notre invitation, Sidi Sid et Dela se sont rendus à Lyon lors de…
Un dimanche au cimetière avec Butter Bullets
Entre deux tombes, Sidi Sid et Dela de Butter Bullets ont été tout sauf muets. Un beau dimanche, au cimetière du Père Lachaise, avec deux des plus fervents militants de…
  • panucci's pizza

    du gros plaisir auditif !!!

les plus populaires