En 2015, SURL fait peau neuve

mercredi 8 avril 2015, par Antoine Laurent.

« You never thought that hip-hop would take it this far », “Juicy”, Notorious BIG, 8 août 1994

On vous avait prévenu. Comme Freezer sur Namek, on a finalement passé le cap de l’ultime transformation. Après six ans d’existence, toute l’équipe de SURL Magazine en a encore sous le coude. 2015 est l’année du changement : à la croisée des chemins, on devait arrêter ou grandir. On a choisi la deuxième option.

Pendant nos six années d’existence, nous avons tissé des liens avec de nombreux acteurs de cet univers, rencontré des centaines d’artistes et publié, à ce jour, plus de 5 000 articles. Sur les trois dernières années, près de 600 000 visiteurs différents sont venus faire un tour sur SURL, générant plus de deux millions de pages vues sur la même période.

Le nouveau SURL propose un rubriquage accessible que ton petit neveu et ta grand-mère pourront comprendre sans tuto’ YouTube. Quatre grands médiums (photo, texte, vidéo, audio), quatre types de contenus. READ : articles écrits, LISTEN : contenus audios (mixs, playlists, podcasts), WATCH : vidéos, VIEW : galeries photos.

 QUI SOMMES-NOUS ?

 

Journalistes, communicants, vidéastes, photographes, artistes, étudiants. SURL est la somme d’une ambition commune : saisir le hip-hop dans son essence, en offrant une lecture moderne d’une culture centrale, universelle et en perpétuelle mutation. L’objectif : d’ici 2016, proposer une expérience complète, collective et excitante autour de cette culture avec une exigence et une curiosité inédites en France.

NOTRE LIGNE ÉDITORIALE

 
Le hip-hop ne se définit pas seulement par les formes d’expressions artistiques qu’on a pu lui rattacher. C’est bien plus que ça : c’est un esprit, une façon de vivre embrassée par des millions de personnes, comme le rock’n’roll l’a été à son époque. Un prisme dont chacun peut s’emparer pour percevoir le monde.

C’est ce qui rend son appréciation unique. Le marché français du hip-hop se situe juste derrière les États-Unis et ses acteurs méritent un meilleur traitement que celui qui prédomine encore, à savoir d’être jetés en pâture sur des plateaux télé ou d’être vulgairement singés dès que l’occasion se présente.

C’est l’objectif de SURL : décloisonner la culture hip-hop au sens large. Ne pas prendre une posture  de gardiens du temple. SURL se veut universel.

« And if you don’t know, now you know. »

Antoine Laurent
Coach-joueur depuis le jour un. Bougnat véritable. Paris.
voir ses articles

Article recommandés

Bienvenue sur le nouveau SURL, et à bientôt
Chez SURL, on n’a jamais hésité à interroger plusieurs fois la question du vieillissement dans le rap, dont le propre est d’être l’instantané de l’histoire la plus contemporaine, voire l’annonciateur…
Les 15 tracks sous-cotés de 2015
Bricc Baby Shitro – 6 Drugs Dans la veine des nouveaux petits insolents du rap, Bricc Baby Shittro vient ici nous déclarer son amour plural pour les substances illicites. Le…

les plus populaires