Et si le rap jeu devait faire sans Migos ?

jeudi 18 mai 2017, par Cedric.

12 septembre 2017. Il est 12h14. Alors que l'on s'apprête tous à aller déjeuner, le site Complex, bien connu des amateurs de gossips, annonce la terrible nouvelle : le groupe Migos se sépare. Choc. Désarroi. Pensées suicidaires. Les fans de la première heure du trio magique, qui a véritablement posé son empreinte sur la culture hip-hop grâce à son triplet flow, sont dans tous leurs états, au point de faire l'impasse sur leur double ration de frites. Mais que va t-il advenir de leur si bel héritage ? Après "Et si le rap était illégal ?", "Et si les médias prenaient enfin Booba au sérieux ?", "Et si Finkielkraut s'était vraiment jeté dans le canal" et "Et si Ali avait eu le succès de Booba ?", on a essayé d'imaginer, avec un peu d'humour et de mauvaise foi, ce que serait un rap game sans les Migos. Asseyez-vous, on vous raconte.

Alors que les vacances d'été viennent tout juste de se terminer, mettant ainsi fin à des semaines de débauche indécentes menées tambour battant durant leur tournée mondiale, les Migos profitent des premiers jours du mois de septembre pour aller se ressourcer dans leur bando à Atlanta, avant de retourner défendre leur album C U L T U R E sur les scènes US. Une halte familiale dans leur fief rendue indispensable par le calendrier chargé des trois rappeurs, qui, on l'imagine, ne se voient plus aussi souvent depuis l'incroyable succès de "Bad And Boujee", le titre qui les a véritablement fait connaitre du grand public. Quand il ne se croisent pas sur scène et sur les plateaux télé, bien évidemment. Déjà, à l'époque de "Versace" - leur première incursion dans nos oreilles chastes -, Quavo et Takeoff devait se passer des services d'Offset, qui purgeait une peine de huit mois de prison en 2013. Et qui ne cesse de faire des allers-retours derrière les barreaux depuis. Ensuite, on ne va pas se mentir, l'émergence de Quavo, rappeur le plus influent de 2014 selon Complex, en tant que joker pour des featurings réussis, laisse planer l'ombre d'une séparation redoutée par tous les fans du groupe. Non, sans aucun doute, cette petite pause en famille est indispensable pour l'unité du trio.

Les prémices

Alors que le soleil vient a peine de se lever sur Atlanta et que les premiers grammes de cocaïne sont soigneusement emballés, Quavo manque à l'appel. En lui préparant son petit déjeuner, Takeoff s'est aperçu que son oncle avait disparu, laissant une petite note sur son drap en soie : "Mama told me *aye* that Kanye called me for a feat so I left! See ya. Love, Quavo." Surpris par ce départ improvisé, Takeoff s'est empressé de montrer le message à Offset qui a totalement pété un câble : comment Quavo pouvait-il faire passer ses intérêts personnels avant l'union familiale, de surcroit pour un featuring avec un mec qui a signé le clone de Future, la légende vivante d'ATL ? Comment avait-il pu laisser tomber le sang alors qu'ils avaient prévu de chasser le porc sauvage à la carabine et de jouer à cache-cache dans les trap house de la ville ? Pour Offset, c'en était trop. La goutte de lean qui fait déborder la cup. Après avoir fait son sac, le rappeur est parti, laissant Takeoff déguster ses céréales la bouche entrouverte, dans l'incompréhension la plus totale.

Le début de la fin

Durant les 4h20 qu'a duré son voyage jusqu'à Los Angeles, Offset ne cesse de ruminer son dégoût pour l'attitude de celui qui n'est même pas venu le visiter durant son séjour en prison. À peine foule t-il le sol brûlant de LA qu'il appelle un taxi pour l'emmener au studio le plus proche. Cardi B, sa nouvelle conquête, n'a même pas le temps d'arriver qu'il a déjà terminé d'enregistrer, en une seule prise, le morceau "I'm Free", un titre dans lequel il raconte sa solitude en prison et clame qu'il ride désormais en solo. Le titre, produit par OG Parker & Deko, déjà à l'origine de son précédent morceau "Monday" sorti en mai dernier, ne tarde pas à se retrouver partout sur les internets, avec la mention tapageuse "(Diss Track)" accolée dernière le nom.

Hotnewhiphop est le premier à allumer la mèche, puis Complex, Hip Hop N More et Pitchfork suivent le mouvement. Rapidement, "I'm Free" est considéré par les bloggers puis par les fans comme l'annonce - non officielle - de la séparation des Migos. Du côté des trois rappeurs, c'est le silence radio. Plutôt fier de son coup, Offset s'autorise une "petite pause" bien méritée avec sa nouvelle dulcinée, tandis que du côté d'Atlanta, Takeoff essaye de joindre son oncle qui a laissé son téléphone sur vibreur... La fin est proche.

All Eyez On Migos

Si une grande partie des américains commémore le drame du 11 septembre, les autres se préparent à vivre une tragédie qui pourraient tout autant bouleverser leur existence, mais aussi le paysage du rap. En effet, trois jours après la sortie de "I'm Free" rappé inlassablement par Offset dans ses stories Instagram, la rumeur d'une séparation imminente enfle sur les réseaux sociaux. Cela a commencé avec un tweet énigmatique de Quavo sur son compte Twitter. Puis ça a continué avec la suppression pure et simple de la page Facebook et du compte Twitter officiel des Migos. Dans son émission Everyday Struggle Joe Budden martèle "je vous l'avais dit", rappelant qu'il avait prédit que Quavo devait quitter le groupe pour se lancer dans une carrière solo. L'attente est longue pour de nombreux fans qui se préparent à une éventuelle annonce en réécoutant toute la discographie de leur groupe préféré, même la pénible mixtape No Label II et ses 24 morceaux. Aujourd'hui, elle a une saveur particulière, car ses auteurs, un trio au top de sa popularité à l'alchimie imparable, qui s'est fait remarquer même au delà de la musique sur le tapis du MET Gala, risque de se séparer et de laisser le rap game - et les rappeurs avides de featurings clinquants - orphelins. Comment s'y résoudre, honnêtement ?

#MigosBreakup

On est le 12 septembre 2017. Il est 12h14 lorsque le site Complex publie son 58ème post de la journée sur Facebook. Celui-ci ne passera pas inaperçu. Et pour cause : il annonce "de source sûre" la séparation des Migos. L'article, court et laconique, fait état d'une volonté commune de la part des membres du groupe de prendre un nouveau départ. Et si le site DJ Booth avait vu juste ? Et si les Migos n'étaient qu'une version masculine des Destiny's Child et qu'ils étaient au final destinés à poursuivre chacun de leur côté une carrière solo ? Après tout, si on écoute juste le public, il n'y en a que pour Quavo. Comme Beyoncé à l'époque des Destiny's, Quavo est le porte parole des Migos, sa pièce maîtresse. C'est donc normal de l'imaginer prendre son envol et briller avec presque autant de magnificence que sa consœur. Comme le fait remarquer le site DJ Booth, Jeezy a quitté son groupe Boyz In Da Hood et a rencontré le succès qu'on lui connait. Exemple plus marquant encore, Lil Wayne a bien quitté les Hot Boys pour devenir l'une des légendes du rap US. Alors pourquoi Quavo ne quitterait pas Migos pour lui aussi devenir une grande star du rap jeu ricain ?

Quoi qu'il en soit, le hashtag #MigosBreakup arrive rapidement en Trending Topic sur Twitter. Il n'échappe pas aux haters qui en profitent pour faire la propagande de leurs rappeurs préférés en se moquant du triplet flow du désormais ex-groupe. Un petit malin en profite même pour ressortir la vidéo de Snoop Dogg se moquant du flow des Migos sur le plateau de son émission GGN Hood News. Mais de manière générale, c'est la tristesse et la désolation qui règnent sur les réseaux sociaux. Les commentaires sous le fameux post Facebook de Complex s'accumulent à une vitesse phénoménale, tandis que les tweets pleins de nostalgie des fans du groupe font l'objet de compilations sur Youtube sur fond de musique triste. Aujourd'hui, quelque chose est mort dans le cœur des fans.

Le come-back de Quavo

Une semaine est passée et tous les blogs hip-hop ont fait leurs choux gras de la séparation du groupe : articles hommages, vidéos de leurs plus grands succès, mixtapes, mashups... Pendant une dizaine de jours, Internet a bouffé du Migos a toutes les sauces, pour le plus grand plaisir des hystériques encore sous le choc d'une annonce...qui n'a pas encore été confirmée par les principaux intéressés. Hormis la suppression des comptes officiels du groupe sur les réseaux sociaux, il n'y a encore aucune preuve tangible de la séparation du groupe. Les fans continuent d'y croire. Il faut attendre la sortie surprise tard dans la nuit du 29 septembre de Quavo Superstar, un EP de cinq titres, pour comprendre que c'est définitivement la fin. Pour certains, l'oiseau a pris son envol. Capitalisant sur ses nombreux featurings accumulés au fil des deux dernières années, Quavo a pu s'entourer des plus grands noms pour cet EP apparemment préparé dans le plus grand secret. Travis Scott, Kanye West, Young Thug, Gucci Mane, 2 Chainz, Lil Yachty et 21 Savage figurent sur les cinq titres du projet. Rien que ça. La joie des fans l'emporte sur la tristesse. Ces derniers passent le week-end a écouter en boucle les petites sucreries concoctés par "Quavoncé", Zaytoven et Metro Boomin. Les Migos ? Uh, c'est déjà du passé.

Pendant ce temps, de l'autre côté de l'Atlantique, les rappeurs français cherchent activement sur la chaîne YouTube de Worldstarhiphop de nouveaux rappeurs US à copier. Conscients que le flow des Migos est arrivé à date d'expiration, ils cherchent de nouvelles "sources d'inspiration". 

Le décollage de Takeoff ?

Durant la folle aventure Migos, Takeoff n'a jamais vraiment été sous le feu des projecteurs. Même quand Offset était en zonzon, c'est dire. La faute à une personnalité moins rayonnante que ses deux compères et une habilité au micro somme toute anecdotique. Pour s'en convaincre, il n'y a qu'à se rappeler le hit "Bad And Boujee" construit autour du triptyque Offset - Quavo - Metro Boomin. Et Takeoff dans l'histoire ? Il fut réduit à jouer le figurant dans ce qui constitue à ce jour le plus gros hit des Migos. Pour le site Stereogum, le rappeur était même le "absolutely nobody’s favorite Migo". Triste... Plus enthousiaste à l'idée de faire des Live sur Instagram qu'à kicker derrière un microphone, Takeoff est longtemps resté silencieux sur sa vie après les Migos. Aux dernières nouvelles, selon des fans qui l'auraient aperçu à Atlanta, il serait en train d'ouvrir, avec l'argent gagné pendant sa courte carrière musicale, un fast-food spécialisé dans les chicken-wings. Un peu cliché on en convient mais selon son dernier tweet, c'est un rêve d'enfant qui se réalise. Euké.

A la recherche des nouveaux Migos

La séparation des Migos a laissé une brèche dans le rap game et tout le monde essaye de s'y engouffrer. À commencer par les collectifs de rappeurs UK, bien décidés à enfin prendre les spotlights depuis que Skepta et Drake ont remis la grime au goût du jour. Et ils auraient tort de s'en priver. Le public mondial n'a jamais eu les yeux autant rivés sur la scène musicale anglaise (même si la France n'est pas en reste avec PNL). Mais pour les rosbeefs, c'est enfin l'occasion d'imposer leur style et de bousculer les codes du rap jeu, comme les Migos l'ont fait avant eux. Ils ne sont pas seuls sur le coup : la nouvelle génération de rappeurs Soundcloud, portée par Playboi Carti et XXXTENTACION, veut aussi sa part du gâteau mais peine à s'imposer. Depuis sa sortie de prison, le jeune rappeur, dont le flow a été "emprunté" par inadvertance par un certain rappeur canadien, enchaîne les concerts et les projets. Ultra productif quand il s'agit de kicker sur un beat trap, il n'hésite pas non plus à sortir de sa zone de confort en s'essayant à d'autres styles de musique. Une polyvalence qui lui permet d'accumuler featuring sur featuring...sans pour autant se forger une véritable identité. Légèrement préjudiciable lorsque l'on souhaite poser son boule sur le trône. On est déjà mi-décembre et le rap cherche toujours ses nouveaux Migos.

"New classic on the way"

Depuis son cri du coeur en septembre dernier sur le morceau "I'm Free" où il faisait part de sa tristesse face au comportement individualiste de Quavo, Offset n'avait pas sorti de nouveaux morceaux. Pire encore, lui et sa nouvelle conquête Kylie Jenner - qui n'arrive décidément pas à trouver chaussure à son pied - sont plus habitués à faire la Une de TMZ que celle d'Hotnewhiphop. Serait-ce lié à la malédiction qui touche les mâles qui fréquentent de près ou de loin la famille Kardashian ? Bien décidé à ne pas finir comme Kanye West à devoir enregistrer ses titres du haut d'une montagne pour s'éloigner de sa belle, Offset annonce en grande pompe la sortie prochaine d'une mixtape censée marquer son grand retour. Hasard du calendrier ou pas, quelques jours après Offset c'est Quavo qui dévoile d'un limpide et laconique "#newclassic on the way" sur Instagram qu'il bosse sur son tout premier album solo. Un album qui contiendra des featurings de Kendrick Lamar, Childish Gambino, Travis $cott, A$AP Mob, Juicy J...ainsi que Offset et Takeoff, qui a quitté le temps d'une journée son taff de cuistot pour se rappeler au bon souvenir des Migos. Qui l'aurait cru ! Et si, au final, la séparation des Migos était une bonne chose ? Ne serait-ce que pour l'amour de la musique, de la trap et des chicken wings ?

Dans le rap comme ailleurs, il est rare de voir un groupe perdurer. Les exceptions existent mais de manière générale, les intérêts personnels de chacun sont trop forts pour qu'une séparation ne soit pas envisagée, au moins pour un moment. Les exemples sont légion mais, par flemme et parce que ça vous ennuierait sûrement, on ne va pas les lister. Simplement, s'il est difficile d'imaginer une seconde que les trois Migo prennent chacun une route différente, il faut se préparer à cette éventualité car, comme les footballeurs le disent si bien : "rien n'est joué dans le rap game." Et puis, @Quavo é tro for en #solo.

Summary
Et si le rap jeu devait faire sans Migos ?
Article Name
Et si le rap jeu devait faire sans Migos ?
Description
On a essayé d'imaginer, avec un peu d'humour et de mauvaise foi, ce que serait un rap game sans les Migos. Asseyez-vous, on vous raconte.
Author
Publisher Name
SURL
Publisher Logo
Cédric Lenerand
Concocte des litres imbuvables de punch coco. Les troque contre du love. Lyon.
voir ses articles

Article recommandés

Avec 'Culture', Migos entre au patrimoine du rap
Avec son single "Bad And Boujee" auquel il est difficile de rester indifférent ("Raindrop, drop top"), le deuxième album des Migos, C U L T U R E, était attendu avec fébrilité.…

les plus populaires